Mots-clés

Autres Articles

Violences faites aux femmes

Communiqué commun de la CLEF, Femmes Solidaires, le Forum Femmes Méditerranée, la Fédération (...)

Réforme territoriale : La parité rattrapée par les cheveux… et de manière insuffisante

Le projet de loi relatif à la réforme des collectivités territoriales adopté hier par le Sénat (...)

Congrès international féministe : le féminisme à l’épreuve des mutations géo-politiques : 40 ans du Mouvement

Dans la décennie soixante-dix du vingtième siècle, les mouvements féministes dits “de la deuxième (...)

Colloque « Handicap, Affectivité, sexualité, dignité »

Lettre de Malka Malkovich à propos du colloque « Handicap, Affectivité, sexualité, dignité »du 26 (...)

Marche mondiale des femmes

International : la 3ème Marche Mondiale des Femmes se prépare, que le lancement mondial se fera (...)

25 novembre : Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Trois décès par semaine. 140 femmes ont succombé sous les coups de leur conjoint en 2009. Et encore ce bilan ne prend-il pas en compte les 232 suicides liés aux violences conjugales ! Ce qui fait toutefois 16 meurtres de moins qu’en 2008.

Un délit de violences psychologiques a été créé cet été et les juges peuvent rendre une ordonnance de protection avant même que la victime n’ait porté plainte. La victime peut être assistée au cours de ses démarches par une association, qui doit être « qualifiée », selon la loi. Mais s’inquiètent les juristes, comment ces associations seront-elles désignées ? Pas de réponse à ce jour.

A l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, de nombreuses manifestations sont prévues en France.

Voir en ligne : Contre le viol : campagne nationale

1 - Rassemblement à l’appel du CNDF, à Paris, 19 heures, place du Bataillon du Pacifique, face au Ministère des Finances.

2010 a été une année féconde quant aux violences faites aux femmes : " Grande cause nationale " grâce au vote de la loi du 9 juillet contre les violences psychologiques. Il sera toutefois nécessaire de tirer un bilan de cette année. L’on constate pour l’instant que, comme dans tous les autres domaines, l’argent reste le nerf de la guerre. Les associations de terrain qui luttent contre les violences voient leurs subventions rognées et vont avoir à subir des appels d’offres qui les placeront en concurrence avec des associations non spécialisées mais qui pourront être « mieux disantes » financièrement.

Toute leur spécificité pourra être niée, et ce au nom de la rentabilité financière ! Ces associations ont été montées grâce au travail des féministes. Elles ont accumulé des années de savoir faire et d’expertise ! Elles sont notre bien commun ! Nous devons nous mobiliser pour les défendre !

D’autre part, la loi qui vient d’être votée, malgré toutes ses insuffisances sur lesquelles nous reviendrons prochainement, va avoir besoin de financements pour être appliquée. C’est en prenant en compte ces considérations que le Collectif national pour les Droits des Femmes appelle ce 25 novembre à se rassembler à 19 heures, place du Bataillon du Pacifique, face à Bercy.

Le Collectif sera aussi à l’initiative, avec ses partenaires politiques et associatifs, de la mise sur pied d’un Comité de vigilance pour l’application de la loi du 9 juillet 2010 à laquelle il a largement contribué à partir de la rédaction de sa Proposition de loi cadre contre les violences faites aux femmes.

- Pour le maintien du financement des associations qui luttent contre les violences faites aux femmes !
- Pour garantir le financement de la loi du 9 juillet 2010 !

2 – « La honte doit changer de camp ! » : lancement d’une campagne contre le viol

Osez le féminisme, Mix-Cité Paris et le Collectif Féministe contre le viol lanceront le mercredi 24 novembre une campagne nationale intitulée " La honte doit changer de camp " pour en finir avec le silence qui persiste dans notre société autour du viol. L’objectif est à la fois de libérer la parole et que tout le monde prenne conscience de l’ampleur du nombre de viols en France aujourd’hui.
- Un manifeste, signé par une centaine de personnalités, dénonçant les 75 000 viols par an en France et le silence qui les entoure, sera rendu public.
- Nous lancerons une pétition sur le site http://www.contreleviol.fr (ouverture le 24 novembre) pour exiger que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités et fassent reculer ces crimes.
- Patrick Jean, réalisateur du film " La domination masculine " et Frédérique Pollet ont réalisé un clip vidéo pour faire connaître cette campagne et interpeller l’opinion publique. Nous vous proposons de participer à cette campagne, en diffusant le manifeste et / ou en participant aux actions militantes qui seront organisées dans plusieurs villes de France autour du jeudi 25 novembre.

La Marche Mondiale des Femmes France est signataire pour cette campagne.

3 - Le 25 novembre à Strasbourg – Les Poupées en Pantalon

" Coup, raclée, volée, roulée, beigne, gifle, soufflet, blessure, calotte, rossée, correction, claque, châtaigne, bleu, tarte, tape, danse, contusion, bosse, trempe, taloche, peignée, coquard, beignet, bastonnade, baffe, rincée, ramponneau, pochade, pain, marron, rouste, sanglade, valse, tournée, taquet, tannée, tampon, tabassée, gnon charge bâfre branlée chiquenaude châtiment contredanse dérouillée, déculottée ... "

Le 25 Novembre a lieu la Journée contre les violences faites aux femmes. A cette occasion, nous organisons un rassemblement à 12h place Kleber à Strasbourg. Nous avons pour idée de faire une chaine humaine qui traverserait la place. Chacun-e porterait autour de son cou une pancarte avec un des mots ci-dessus (liste non exhaustive), afin de monter sous toutes ses formes les violences que subissent les femmes. Pour que cette action soit une réussite et que soit visible toute sa portée symbolique nous avons besoin de monde. Seriez-vous interessé-es à y participer ? Nous attendons impatiemment de vos nouvelles.

4 - 26 novembre 2010 - Soirée unitaire “Non à la double violence envers les femmes étrangères”

Dans le cadre de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, vous êtes invité-es le 26 novembre à une soirée consacrée à la double violence envers les femmes étrangères.

- Interventions des associations membres de ADFEM (Actions et droits des femmes exilées et migrantes) sur la problématique des doubles violences :

  • Loi du 9 juillet contre les violences faites aux femmes, projet de loi sur l’immigration : dépendance et violences conjugales, quels acquis, quelles limites, quelles menaces ?
  • Accords bilatéraux franco-algériens : les femmes algériennes exclues des dispositifs reconnaissant les droits au séjour des femmes étrangères victimes de violences dans le couple
  • Les pratiques des préfectures et des commissariats

- Projection d’un court métrage sur les femmes confrontées aux doubles violences dans les préfectures, les commissariats, les services sociaux
- Buffet préparé par le Café Zoïde ;
- Concert : la fanfare funk Tarace Boulba ;

Pendant toute la soirée espace enfants animé par Jeux Zoïde.

Rendez vous à 19h, Salons Vianey, 98 quai de la Rapée 75012 Paris, métro Quai de la Rapée ou Bastille.

Entrée libre

Campagne Cimade "Ni une ni deux", ADFEM, Avec le soutien de l’ACSE et de la Fondation Seligmann

dimanche 21 novembre 2010